logo ccrs 200 200

Depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou des promenades accessibles ouvertes au public.

Les enjeux pour la santé et l’environnement : chaque jour, les usagers et les professionnels en charge de l’entretien des espaces verts, des voiries, des parcs sont en contact direct ou indirect avec les pesticides. L’utilisation des pesticides en ville atteint également les populations au plus près, notamment les enfants, particulièrement sensibles à la toxicité des produits phytosanitaires.

Les risques d’exposition ponctuelle ou prolongée peuvent provoquer des intoxications aigües ou chroniques, variables selon le profil toxicologique du produit utilisé et selon la nature et l’intensité des expositions. Aussi, l’utilisation de pesticides dans les espaces verts ou sur les voiries, peut constituer une source importante de contamination des eaux. Les désherbants utilisés sur des surfaces imperméables ou peu perméables (trottoirs, cours bitumées ou gravillonnées, pentes de garages, etc...) se retrouvent dans les eaux superficielles et souterraines et entraînent, très souvent du fait d’une infiltration rapide, une pollution des eaux liée au ruissellement.

En effet, les transferts de produits phytosanitaires vers les rivières sont 40 à 50 fois plus élevés en zones urbaines qu’en zones naturelles. Des solutions existent : De nombreux outils existent pour accompagner le territoire intercommunal dans cette démarche évolutive vers de nouveaux usages et de nouvelles pratiques.

Le passage au zéro pesticide chimique est possible. Un défi, certes, mais avant tout l’opportunité de proposer une nouvelle conception de la nature en ville, celle d’une matrice verte, riche de biodiversité et bénéfique pour tous.

Cette démarche se traduit au travers de la mise en place d’un ensemble d’actions allant de la conception écologique des espaces publics, au plan de gestion différenciée, en passant par le développement de solutions alternatives.Pour la bonne réalisation de ce dossier, la Communauté de Communes a missionné les services de la FREDON Grand Est. L’ensemble du coût de cette opération pour les 16 communes et l’intercommunalité s’est élèvé à 54 288 € TTC financée à 70% par l’Agence de l’Eau Seine Normandie et à 20% par la Région Grand Est. Des réunions de travail avec l’ensemble des communes ont été réalisées.

La signature d'une charte d’entretien est venue compléter les actions déjà entreprises par la Communauté de Communes en matière de reconquête de la qualité de l’eau et plus largement de la protection de l’environnement.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de la FREDON Grand Est.

logo ccrs h 50
15 place de l'Hôtel de ville
51600 SUIPPES
03 26 70 08 60

Horaires d'ouverture au public
de la Communauté de Communes

Mardi   8:30 - 12:00
14:00 - 17:30
Mercredi   8:30 - 12:00
14:00 - 17:30
Vendredi __   8:30 - 12:00
14:00 - 16:30